Google met la pression, vraiment ?

Google met la pression, vraiment ?

Depuis plusieurs mois, Google intensifie sa guerre psychologique contre les référenceurs à coup d'annonces sur ses guidelines ou via des vidéos de Matt Cutts. Le but est simple : faire peur aux référenceurs. Mouais !

Google peut-il remporter la guerre ?

En lisant l'article de Vincent Abry à propos de la politique de systèmes de liens de Google, je remercie au passage Carine de l'avoir relayé sur Twitter, je ne suis pas étonné de voir que Google n'a aucun autre moyen que d'essayer de mettre la pression. Son algorithme fonctionne sur le système de liens entre les sites et il est coincé de tous les côtés !

Il ne peut mesurer la qualité d'un lien de manière algorithmique autrement qu'en appliquant différents filtres assez faciles à contourner somme toute. Mettre des filtres en place est une chose, lutter contre des millions de cerveaux qui ont parfois des idées tordues c'en est une autre.

Comme le disait Benoit lors du podcast chez Laurent Bourrelly, le référencement BH fonctionne toujours. Preuve que Google est démuni face à l'ingéniosité de certains. Si vous êtes plutôt chapeau blanc, cela fonctionne également. Il faut certes se sortir davantage les doigts du cul mais ça marche.

Il faut changer ses habitudes

En tant qu'annuairiste, je vois passer des soumissions de référenceurs pour qui la feignantise est une marque de fabrique. Ils continuent d'en faire un minimum alors que j'ai constaté en changeant quelques unes de mes habitudes que le netlinking fonctionnait très bien.

J'ai bien 2/3 sites clients qui ont du prendre un coup de Panda mais rien de catastrophique. Aujourd'hui les sites remontent gentiment dans les SERP parce que j'ai changé mes méthodes. Mais la pose de lien est, et jusqu'à preuve du contraire, efficace. Il faut seulement voir son boulot différemment pour passer à travers les gouttes.

Google veut du contenu pertinent, donnons lui ce qu'il réclame. Les soumissions de 100 pauvres mots avec 3 liens vers le même site, ça ne passe plus. Il devient plus que nécessaire de rédiger du bon contenu. C'est ce que préconisait Sylvain lors du SMX à Paris : développer une vraie stratégie de contenus et le faire en toute intelligence.

Bien sur, quand un référenceur vend une prestation à 90 € par an, il y a de fortes chances que la stratégie soit inexistante. En tout cas pas durable pour le money site. Comme le disait Aymeric, il est préférable de n'avoir que 3/4 clients qu'une centaine. Je commence à adhérer à cette pensée. Avoir 4 clients à l'année à 15 000 € chacun permet de travailler sereinement. Combien faut-il de clients à 300 € pour atteindre un chiffre d'affaires de 60 000 ? Qui peut travailler sérieusement et efficacement pour 150 clients en même temps ? Ah si, peut-être Rudy. :-)

Il est possible d'obtenir de bons résultats sans céder à la menace de Google. Il faut juste sortir l'huile de coude et bosser plus que vous ne le faisiez auparavant (coucou Stéphane ^^). Et ça marche ! Je le répète, ça marche ! Si ce n'est pas le cas pour vous, revoyez alors votre stratégie !

Et preuve que je fais ce que je veux sur mon blog, poser autant de liens ne me fait pas peur. Bien au contraire ! Les liens cités me paraissent utiles en complément de mon article. Alors Google, où as-tu vu que je tremblais ?

Donc arrêtez de céder à la panique. Si Google cherche à protéger son business, c'est aussi le cas pour nous. Restons calme et il y a fort à parier que nous aurons toujours un coup d'avance sur lui.

Catégorie Référencement - Écrit par le 27/07/2013 - Article lu 4 087 fois - 28 commentaires

28 réflexions sur ce billet

Écrit par Littlebuzz du site http://www.c-noel.fr/
Le 27/07/2013 à 15h36

C'est clair que Google ne nous empêchera pas de faire du linking, mais qu'effectivement on ne peut plus le faire comme encore il y a 1 an.

Si on regarde ton article, c'est exactement ça, des liens dans tous les sens, mais utiles. Appliqué à un client et le tour est joué ;-)

Moi j'ai abandonné la création de liens pour une majorité de sites et je mise tout sur le bon contenu qui fait venir les liens. Non je ne suis pas la porte-parole de Google :D Mais il faut avouer que ça marche. Et pour certains de mes sites, les réseaux sociaux sont des apporteurs de trafic bien plus efficaces que Google. Comme quoi :) on peut vivre sans Google ! (enfin je dis ça mais j'ai encore besoin de Google).

Là où ça se complique c'est quand on est dans une thématique peu sexy qui ne se prête pas à la stratégie ci-dessous et j'avoue que dans ce cas, comme tout le monde, je vais à la pêche aux liens ;)

Écrit par Christian Méline du site http://www.ociwen.com/
Le 27/07/2013 à 17h43

Je me demande si c'est seulement aux référenceurs qu'il veut faire peur... je crois qu'il veut foutre la frousse à tous les propriétaires de site !

C'est à la limite criminel quand on voit le nombre de personnes qui vivent dans l'angoisse permanente à cause de ces mecs à côté de leurs pompes.

Certains prospects sont quand même effrayés par la perspective de se faire dégager ou après l'avoir été.

Pour ma part, je dirai quand même que, en théorie, cela devrait être la joie des WH ces temps-ci, mais, en pratique, les filtres de GG fonctionnent si mal que les pénalités peuvent tomber sur n'importe quel site.

On bosse et on fait le job proprement, c'est tout, pour le reste, fais ce que tu dois, advienne que pourra (Kant).

Je suis d'accord avec Marie mais il est vrai aussi que cela ne fonctionne pas pour tous les sites. Mais les liens sur les annuaires fonctionnes encore très bien puisque j'arrive encore à placer des sites avec un référencement 100% annuaires.

Écrit par Cerbere du site http://zen-zen.info
Le 27/07/2013 à 19h28

La guerre psychologique est une guerre d'usure, voilà pourquoi la patience est une réelle qualité chez les référenceurs.
Pour ma part je pense que si google s'agite autant c'est que lui n'est pas tranquille.

Écrit par BlogMestre du site http://www.blog-mestre.fr/
Le 27/07/2013 à 22h38

"Google met la pression" : j'en reprendrait bien une, bien fraiche :)

Les méthodes de base sont toujours les mêmes, cela demande juste un peu plus de boulot, d'astuce et de discernement. Il faut "voler plus bas" pour passer sous le radar mais c'est encore jouable.

#Marie : oui, les réseaux sociaux sont de gros apporteurs de trafic, mais sur certaines thématiques (sur Facebook les internautes partagent de"conneries") et surtout lorsque l'auteur fait autorité (dans le cas de Twitter).

Le truc qui me dérange dans l'attitude de Google est qu'il traite le webmaster lambda comme un vilain spammeur.
Parmi les sites pénalisés, on retrouve certains qui sont seulement coupables d'avoir fait du référencement à la papa, mais ce ne sont pas foncièrement des tricheurs.

Écrit par Omnireso du site http://www.omnireso.com/
Le 28/07/2013 à 10h57

Je suis d'accord avec toi Hervé, le problème c'est que cette fameuse guerre psychologique a fait d'énormes dégâts. Soit directement : les algos et filtres ont pénalisés des sites qui ne devaient pas l'être. Soit indirectement : les paranos ont utilisé l'outil de désaveu comme une sulfateuse. C'est de cela dont je parle dans mon billet "Reconstruire le web" sur Promoteur-Internet : http://blog.promoteur-internet.com/post/reconstruire-le-web

Concernant le peu d'efforts de certains, je confirme en tant qu'annuairiste. On a beau, nous SEO à la pointe de l'actu et à l'affût des moindres tendances, donner les directives pour continuer à ranker en modifiant ses habitudes (plus d'ancres optimisées partout, des textes plus longs, des liens contextuels...), on s'aperçoit que beaucoup disent "oui oui" dans les commentaires mais que beaucoup continuent de bourriner en envoyant des soumissions de 3 lignes dans les annuaires.

Le spammeur bourrin est-il un poulet dont on a coupé la tête et qui continue de courir ? Est-il paniqué mais préfère t-il bourriner plutôt que de réfléchir un instant et modifier son comportement qui nuit à tout le monde ?

Ce qui est bizarre, c'est que la position de google entraine des comportement diamétralement opposé.

Faire peur incite moins ceux qui font du SEO parce qu'ils lisent des choses sur le SEO et changent leur comportement, ça fait donc moins de comportements naturels que ne se pose pas ceux qui ne font pas de SEO.

Va falloir que je commence a aller poster des trucs avec 3 mots dans les annuaires comme les gens normaux :-)

Salut Hervé,

je suis d'accord avec toi sur le fond : le netlinking n'est pas mort et c'est à ce jour le levier le plus puissant que je connaisse pour ranker au grand dam de Google !

Par contre, sur la forme, tu peux très bien avoir une stratégie qui marche mais cela ne te prémunira aucunement d'une pénalité ou une autre bizarrerie.

Donc, n'importe qui peut très bien ranker mais perdre du jour au lendemain ses positions à cause de divers paramètres : mise à jour de la politique des liens internes d'un gros site, liens naturels en sitewide en masse, NSEO, etc.

En conclusion, oui il est préférable de changer ses habitudes si elles étaient déjà un peu "borderline" avant mais quoi qu'il arrive, mettre Google au coeur de son business est déjà une prise de risque conséquente comme je l'explique dans mon article ci-dessus.

Très bon article et chapeau à Rudy_som qui est vraiment le seul qui peut travailler sérieusement et efficacement pour 150 clients en même temps. ;)

Pour avoir clamé haut et fort depuis 2004 qu'il fallait absolument se passer de Google et le minimiser par tout les moyens dans ses référents, je vois ici que certains commencent à comprendre ce que je voulais dire, et c'est finalement tant mieux.

Écrit par Daniel Roch du site http://www.seomix.fr
Le 29/07/2013 à 08h34

Entièrement d'accord avec toi : Google met la pression pour nous pousser à mieux réfléchir à notre manière de concevoir notre stratégie SEO.

Pour le coup, je suis entièrement d'accord aussi avec toi et Marie : plus le temps passe, plus les contenus réels et pertinents seront importants. Cela n'empêchera jamais de faire du lien aussi mais du contenu pour l'internaute reste la base d'une bonne stratégie SEO.

PS: d'ailleurs, on peut faire du bon contenu en WH mais aussi en tant que Black Hat ;)

Je pense qu'il y a beaucoup trop de référenceurs qui ont oublié que l'appellation française du SEO est "référencement naturel" et qu'à ce titre, ils en ont oublié le côté naturel !

Que ce soit en terme de technique, de contenu et de netlinking, il faut aujourd'hui œuvrer en totale transparence. Cette façon de faire demande certes beaucoup d'efforts et de temps mais c'est aussi et surtout celle qui permet d'obtenir des résultats durables.

Écrit par Keeg du site http://www.keeg.fr/
Le 29/07/2013 à 10h44

Le gros problème dans tout ça, c'est ce coté parfois un peu aléatoire des variations de positions.

Par ailleurs, on constate toujours que de bons gros spams caracolent en tête de gondole, avant de se faire scratcher... ou pas. D'où la difficulté de bien ajuster nos actions.

Salut,

Très bon article, en effet la politique de Google n'a que pour objectif de faire peur, le problème c'est que cela fonctionne dans plusieurs camps, dans celui des "référenceurs", beaucoup qui étaient devenus des professionnels du référencement en utilisant la même ancre sur 150 CP ont déchanté, ça c'est tant mieux.

Par contre, côté client aussi, nombreux sont les clients qui accordaient une certaine confiance dans le référencement et qui finalement pour éviter un risque à terme préfère capitaliser sur Adwords. Je les comprends, c'est parfaitement légitime et totalement contrôlé, cependant ils se coupent d'un canal par peur des représailles des animaux de la banquise.

Enfin, pour voir passer des descriptions made in Infiniclik, je confirme que la qualité est au rendez-vous.

Bon il gagne quand même M. Google parce que finalement on en arrive à ce qu'il désire plus que tout : un contenu suffisamment riche, cohérent, instructif et utile et la plupart d'entre vous abondez en ce sens au travers de vos contributions. Et finalement ce n'est pas si mal non ?!

Pour les liens il y aura toujours la possibilité de faire un peu de gris en plus du blanc. Pour ce qui concerne la production des contenus de qualité, content spinning évolué ? Madagascar ? Nous ?

Au plaisir.

Écrit par hams
Le 29/07/2013 à 13h58

C'est vrai qu'on a tendance à paniquer quand on reçois un message de Google Webmaster tools, ou quand on subit des perturbations des positions dans les SERPS.

Ce n'est pas évident de rester les bras croisés quand un site perd et du ranking du trafic a cause d'un Panda ou d'un Pinguin.

Du coup, même si Google a été super fort pour mettre la pression, avec sa stratégie de la peur, il est important de se remettre en question, afin d'appliquer un référencement durable dans le temps ^^ !

Google est plus ou moins bloqué. La plus grande faiblesse de son algo est aussi ce qui a fait du moteur un succès.

Les BL ca marchera toujours. Bien entendu, GG tente de sauver le meubles en appliquant des filtres pour qu'on ait plus de "naturels" mais au final le site qui rankera le mieux sera celui qui a le plus de liens (enfin le plus de « bons » liens). Il suffit de s'y prendre correctement.

Écrit par Rodrigue du site http://www.cree1site.com
Le 29/07/2013 à 21h36

Je m'efforce depuis 2012 d'être naturel, enfin je pose des liens quand même, mais naturellement !

Le contenu prime, je pense que c'est vrai et je constate les effets sur certains articles, mais faudra m'expliquer pourquoi de vieux money site reviennent d'entre les morts...

Merci pour ton article Hervé

De toute façon le lien est à la base du du web, donc il n'est pas dans l'intérêt de GG de détruire totalement le système de liens (en plus une grosse partie de son algo est basée dessus).

Comme cité plusieurs fois au dessus, un peu plus de réseaux sociaux, du contenu intéressant pour les visiteurs qui leur donnera envie de revenir et il n'y a pas de raison pour que ça ne passe pas.

Mais est-ce qu'il est conseillé de croire aux guidelines Google et aux vidéos de Matt Cutts ou être plus prudent et se référer aux guidelines de la communauté SEO ?

Ce qui m'étonne c'est toujours que le gros des SEO attendent les MAJs zoomorphes pour constater que trop bourriner c'est tendre la perche pour se faire battre.

J'ai déjà eu un site blacklisté et des tonnes de sites pénalisés, bien avant les MAJs qui font hurler les loups. Et je trouve ça logique, ça revient à tirer sur la corde, ça passe ou ça casse !

D'accord avec le juge, les BL permettent et permettront encore demain de ranker. Un contenu "pertinent" sans BL dans l'algo de Google reste un contenu pauvre, peu intéressant.

Avant tout je précise que je suis pas du tout SEO.

J'ai vite laissé tomber la pose de liens / CP / soumissions d'annuaires etc. par flemme et parce que je n'ai pas la maîtrise de ce qu'ils deviennent (suppression sans être prévenu, difficulté à les modifier ou les supprimer en cas de souci, etc.).

Je me contente de liens croisés internes à mon petit réseau, d'optimisations internes, et bien sur du contenu (génèrant du linkbaiting) + quelques jeux concours pour booster les signaux sociaux.

Au final je me retrouve avec une tripotée de NDD en PR3/4/5 et 400.000 PV cumulées par mois. Pas des chiffres mirobolants j'en conviens, mais ça valide que du contenu sans liens "artificiels" donne tout de même quelques résultats.

Je confirme le commentaire de Fabien, on peut toujours continuer à jouer avec le feu, ou le faire tranquillou, du bon contenu, que des liens sur de bons sites, pas trop optimisés, et ça roule.

Google fait peur et ça créée finalement du business pour les SEO, tant mieux pour nous !

Écrit par inf0mag
Le 01/08/2013 à 22h56

Ton article me rappelle que Google reste toujours le bot et nous les êtres humains, c'est là que réside toute la différence :)

Écrit par Vincent
Le 09/08/2013 à 16h08

White hat ou black hat, même combat, on pose tous nos liens nous même, la seule différence réside dans l'automatisation des taches.

Pour revenir à l'article, oui Google essaye de nous faire peur par tous les moyens, parce que la dissuasion est sa seule arme de destruction massive, son algo est contournable et nous en sommes tous la preuve :)

Les commentaires de ce billet sont fermés

Haut de page