Le SEO version n'importe comment

Le SEO version n'importe comment

Dans la série "J'ai proposé un devis mais celui-ci a été refusé", je me suis promis de suivre l'évolution des backlinks pointant vers ce site par mon concurrent. Avant de vous montrer ce que j'ai découvert, je vais vous expliquer les tenants et les aboutissants de ce rendez-vous manqué.

Petit rappel avant l'éclate totale

Je vais être clair, je ne citerais pas l'entreprise qui m'a contacté pour une prestation de référencement et ne donnerais aucune URL des liens que j'ai découvert en consultant Ahrefs. Les images suffiront amplement pour cette étude de cas.

Pour que vous compreniez un tant soit peu, je vais faire un petit historique. Pablo me contacte sur Skype pour me proposer de me mettre en relation avec une personne qui cherche un référenceur. Je lui donne mon accord et j'obtiens rapidement un rendez-vous après avoir récolté quelques informations utiles à propos de l'URL du site dans la thématique du vin.

Je prépare donc mon rendez-vous et comme prévu tout se passe bien. Connement Gentillement, je leur montre quelques soucis on-site (dont certains ont été corrigés depuis) et j'ai un bon ressenti pour la suite. Pêle-mêle, il y a les classiques comme le footer à rallonge (200 URL) ou la page index.php qui dédoublonne la home, plus quelques petites broutilles à optimiser ou l'inverse.

Pour la prestation à effectuer, l'objectif est de placer 200 pages profondes en première page de Google. C'est du costaud et le costaud, ça ne coûte pas 3 francs 6 sous. Je lui propose un devis s'élevant à 27 000 € se découpant en plusieurs parties : l'audit technique et concurrentiel, la rédaction de textes, le netlinking, la refacturation des supports payants et le suivi du projet avec le client.

Si j'ai fait bonne impression notamment grâce à mon dynamisme (c'est le prospect qui me l'a dit, si si ^^), mon devis est plus cher que la concurrence. Ah tiens, il y a des concurrents ? J'en parle à Pablo qui me dit ne pas être au courant de ce point là. Ça la fiche tout de suite mal quand tu es recommandé. Je ne t'en veux pas Pablo hein. ;)

Étant vraiment intéressé par le projet, j'accorde une remise substantielle pour me caler à 19 000 €, soit à peine plus cher de 1 000 €. La dame me rappelle et, contente de mon geste commercial, me dit qu'elle a choisi l'autre personne car il a déjà travaillé sur cette thématique. La voix légèrement étranglée, je lui souhaite bon courage et nous en restons là.

Vérification des backlinks

Ce soir je décide d'ouvrir Ahrefs pour voir si les BL ont augmenté. Le premier graphique me permet de comprendre que le travail de netlinking a débuté depuis le 15 mai environ. Je compare les deux périodes et le total de liens a augmenté d'un peu plus d'un millier. Soit 20% du total.

Courbe de backlinks

En regardant le second tableau, celui qui me met la puce à l'oreille, c'est que dans le même temps les referrers sont plutôt à la baisse. On peut facilement comprendre que cela semble coïncider avec le retour du dernier animal blanc et noir de Mountain View. Ce n'est pas grand chose, 15 domaines en moins.

Domaines référents

J'ai donc décidé d'aller jeter un oeil sur ces nouveaux BL pour voir s'ils respiraient le bio où s'ils avaient un relent plutôt douteux. A noter que le prospect m'avait fait une remarque que je n'ai pas oublié : "On a des doutes sur votre travail car vous semblez avoir des pratiques borderlines". Mais oui ma petite dame. Je ne suis pas blanc comme neige, juste un peut gris parfois mais rien de bien nocif pour mes clients.

Donc, je disais que j'allais regarder un peu la qualité des liens. Ça n'a pas raté car la très grande majorité est une bouillie comme j'ai rarement vu. Des BL sur des ancres totalement inutiles (reprise exacte du title des pages avec les | de séparation). Mais le plus risible, ce n'est pas ça. C'est le bandeau clignotant (style 1998) qui me fait halluciner.

Site à vendre

Déjà que la qualité du boutot n'est pas super top mais poser des liens sur un domaine à vendre, ce n'est pas ce que ce que j'appelerais une réflexion censée. Il y a de fortes chances que le nouveau propriétaire (faut-il encore que le site soit racheté) envoit les liens à la poubelle. Le positionnement (faut-il encore qu'il y en ait un) s'écroulera comme un château de cartes. :-)

Mais il y a pire car je n'avais pas trouvé qu'un seul domaine, j'aurais pu parler d'une erreur. C'est presque une dizaine dans le même cas de figure. Ça frôle l'incompétence là car je parle de liens posés ces 15 derniers jours.

Et troisième point qui m'a fait sourire, c'est de voir une inscription sur un annuaire dont la home est PR0. Dans le cas d'un annuaire récent, rien de méchant car GG traine la patte pour mettre à jour la barre verte. Par contre pour un annuaire contenant plusieurs milliers de sites, cela est souvent mauvais signe. Dans le doute (comme si j'en avais un), je me rends sur Ranks et bingo ! Le site est blacklisté ! L'incompétence ne peut plus être mise en doute.

Site pénalisé selon Ranks

En conclusion

Cette conclusion s'adresse aux clients ou plutôt aux prospects. Quand une personne vous recommande un prestataire, ce n'est pas par hasard. Alors oui, j'aurais sans doute été davantage gris que blanc sur ce dossier, mais je l'aurais fait avec sérieux et professionnalisme.

En attendant, je vais donc continuer à suivre ce dossier juste pour le fun. Pas beaucoup, juste pour esquisser un sourire de temps en temps. Dommage que je ne sois pas une petite souris pour voir la tête de la dame quand elle découvrira les liens.

PS : Pablo, preuve que je ne t'en veux pas. Tu me paieras un coup jeudi soir lors de l'apéro SEO. :-)

Catégorie Référencement - Écrit par le 03/06/2013 - Article lu 4 582 fois - 30 commentaires

30 réflexions sur ce billet

Écrit par Didier du site http://www.enpause.com/
Le 03/06/2013 à 09h14

Encore un bel exemple de "client SEO". Vu qu'il est très difficile (voire quasi-impossible) de juger de la qualité du travail d'un consultant quand on n'y connait rien (donc, quand on est client potentiel), la totalité de la décision se prend sur la capacité à sortir le pipeau en entretien, plutôt que sur des bases concrètes et solides.

C'est ce qui m'a poussé à arrêter d'en vendre. Quand je dois vendre du dev, on peut se baser sur des cahiers des charges techniques, je peux montrer du code et/ou des scripts approchant le résultat attendu.

C'est tellement relaxant... Tu nous tiendras au courant de l'évolution de ce dossier ? (notamment, des pertes de positions qui semblent prévisibles :D)

Écrit par Littlebuzz du site http://www.bebe-hebdo.com/
Le 03/06/2013 à 09h18

C'est assez hallucinant comme histoire, et surtout dommageable pour le client. Plus de 18 K€ qui semblent mis à la poubelle... sans compter les risques fort d'un gros problème à venir sur le nom de domaine. Ca risque de coûter plus que les 1000 de différence sur ton devis ;-)

J'ai eu exactement le même type de client. Le plus difficile est de leur faire comprendre que tu es le "meilleur" pour ce projet dans le sens où les autres concurrents vont utiliser des actions périmées. Mais, les commerciaux l'emportent hélas souvent, au détriment du client, dommage (bienfait...) pour lui ^^

Ton article me rappelle le compte-rendu du Juge sur une problématique similaire (http://lemusclereferencement.com/2013/05/31/pingouin-2-ou-la-revanche-du-hobitt-sur-le-mordor/) et vous démontrez bien tous les deux l'opacité qui règne dans le milieu du référencement.

Cette dame (ta cliente) avait l'air d'avoir une préférence pour l'autre prestataire parce qu'il avait une expérience dans la thématique, cela prouve que chacun s'accroche à ce qu'il peut. Évaluer le travail, en terme de référencement, et pouvoir juger s'il sera durable ou pas n'est pas à la portée de tout le monde, même dans le milieu SEO je pense...

Merci pour ton retour, je pourrais faire pareil, d'ailleurs je vais peut-être faire mon compte-rendu également tiens :-)

Bienvenue dans le monde de la vente de prestation SEO RV ! ;)

Je rejoins Didier sur le fait qu'il est extrêmement difficile de prouver ses capacités SEO à un néophyte, le mieux étant d'avoir de bonnes références, et avec Penguin and co ça peut se réduire à une peau de chagrin pour certains.

Je viens d'avoir un RDV skype avec un gars qui cherche un prestataire pour un labo, le gars en question est expert... SOCIAL MEDIAS ...
Va expliquer le fond de ta démarche et le plus de ton expérience à un mec qui sait juste publier des statuts sur Facebook.

Bref dur-dur ... :)

Écrit par Laurent du site http://www.coeurduweb.com
Le 03/06/2013 à 09h31

Ah haaa ! J'ai un large sourire quand je lis ça.

J'ai eu un prospect récemment qui a eu le même comportement ("je vous fais pas confiance", "l'autre prestataire a déjà travaillé sur la thématique/site similaire", "c'est trop cher [en l'occurrence, le presta a fait une offre 2 fois moins chère]", "c'est trop compliqué ce que vous proposez").

Bref, le client n'a pas en tête le triptyque "coût-délai-qualité" auquel il manque en fait le "risque". Car là, le risque n'a pas été pris en compte vis à vis d'une qualité du netlinking visiblement défaillante.

=> si vous voulez un article sur le sujet du management de projet (par un mec certifié en management de projet...), dites le moi sur Twitter ou par mail.

Écrit par Evenstood du site http://www.i-loterie.com/
Le 03/06/2013 à 09h44

A défaut de t'avoir rapporté des euros, ça t'as rapporté du sourire, c'est plutôt pas mal quand on y pense ;)

Bon, on hâte de découvrir le prochain pot aux roses que va nous sortir ce prestataire.

Vous avez été en lien pour qu'il juge ton travail de "borderlines" ? Paye ton ambiance.

Salut Hervé,

Je rebondis sur la partie de ton article dans laquelle tu fais référence à la création massive de liens sur des ancres reprises de titles depuis des domaines à vendre. Je suis confronté à ce cas de figure pour plusieurs sites dont j'ai la charge. Après avoir mené ma petite enquête, il s'avère qu'ils sont créés à l'insu de leurs propriétaires par une boîte, à priori une agence de communication...

Je les ai contactés à plusieurs reprises pour qu'ils suppriment ces liens qui viennent clairement entacher le travail de netlinking qualitatif que je m'efforce de mener. J'espère avoir un retour de leur part assez rapidement. En attendant, j'ai bloqué l'IP des domaines concernés.

Hello Hervé l'énervé :)

De toute manière tant que les clients ne continueront qu'à regarder le chiffre en bas du devis pour prendre une décision, ce genre de cas se reproduira.

Je suis certains que si tu avais été 2 K€ moins cher que le mec, il ne t'aurais jamais sorti le couplet "mais vous avez des techniques borderlines".

Bref encore un ou une qui en aura pour son argent.

Écrit par Simon
Le 03/06/2013 à 10h27

Bonjour,

Juste une petite question en rapport à l'article. Quand vous dites "j'ai été sur Ranks" pour voir la Sandbox, vous parlez de http://www.ranks.fr/ ? Si c'est le cas, je ne trouve pas cet outil.

Pouvez-vous m'indiquer l'URL ?

Merci pour l'article en tout cas !

Écrit par Daniel Roch du site http://www.seomix.fr
Le 03/06/2013 à 10h50

Le plus drôle dans tout ça, c'est qu'il te trouvait à la base borderline pour s'occuper de leur référencement naturel...

Comme quoi ils auraient mieux fait d'écouter la personne qui t'avais recommandé à la base. Cela leur aurait éviter dans quelques semaines/mois de se faire shooter, ou de se rendre compte que dès qu'ils vont stopper la prestation, tous les liens seront surement retirés pour être remplacés par des liens pour d'autres clients.

Ah, j'adore ce genre d'histoire... on a connu la même mésaventure sur un projet de création de site.

Projet perdu pour cause de budget légèrement supérieur. Nous sommes allé voir la tête du site il y a quelques jours et avons tiré la même conclusion : pour une "économie" de quelques centaines d'euro, la prestation est catastrophique, un template gratuit wordpress avec ajout du logo et changement de charte colorimétrique.

Écrit par Cyril du site http://www.alsaseo.fr
Le 03/06/2013 à 11h21

Je pensais que tu allais nous parler d'une prestation à 100 € mais une prestation à ce tarif aussi "pourrie" c'est du vol. Ils n'ont vraiment pas mesuré les impacts que cela allait avoir. Par contre, j'aimerais bien connaître leur discours commercial face au tiens qui semblait borderline...

Didier : comme je te comprends :-)

Littlebuzz : après je n'ai pas approfondi plus que ça et rien ne dit que certains liens ont été posés par l'agence en question.

Arnaud : il faudra juger la prestation sur le long terme pour voir sa qualité et son efficacité. Bienfait pour le client ? Non, il a fait son choix sur ses critères et son ressenti. Je ne lui en veux pas.

Yann : oui difficile pour un client de cerner la vérité lors d'un entretien. Et certainement que nous manquons parfois de clarté aussi.

Sam : oh que oui que c'est compliqué. En revanche le client n'était pas si néophyte que ça.

Laurent : c'est en fait notre lot quotidien. :-)

Evenstood : encore une fois, ce n'est qu'un constat. Aucune certitude que ce soit le prestataire qui a fait ces liens.

Ben : le proprio des sites en question m'a contacté par DM. Je ne relayerais pas ses propos ici. Ça me donne juste des infos supplémentaires qui semblerait mettre hors de cause le prestataire. Sauf si c'est lui...

Raph : à nous de nous vendre mieux ?

Simon : http://www.ranks.fr/fr/outil-google-sandbox

Daniel : idem, aucune certitude que le prestataire soit à l'origine des liens. Juste un constat sur la soudaineté de l'augmentation des BL à la date supposée de démarrage de la prestation.

Philippe : le client fait ses choix et doit assumer si la qualité n'est pas au rendez-vous. Ceci étant, je lui souhaite que cela fonctionne.

Cyril : voir ma réponse faite à Daniel. ;)

Écrit par Arnaud du site http://www.web-geek.fr
Le 03/06/2013 à 14h10

Le plus drôle c'est qu'ils évoquent des pratiques borderlines avec toi alors qu'au final ils choississent un prestataire qui est lui pour le coup plus que borderline, et en plus à un prix où la qualité du travail en référencement doit être au rendez-vous.

J'ai hate de voir la suite, s'ils vont ouvrir les yeux et revenir vers toi :)

Écrit par Laurent du site http://changer-de-site.com
Le 03/06/2013 à 14h17

Comme dit Sam, "il est extrêmement difficile de prouver ses capacités SEO à un néophyte". C'est vrai dans bien d'autres domaines, en particulier tout ce qui ne relève pas de la "science exacte", mais c'est encore plus vrai en terme de SEO car c'est en partie dû à l'évolution non seulement très rapide mais qui oblige à prendre des directions diamétralement opposées sous peine de se prendre une grosse baffe !

J'ai connu un directeur d'agence de com' qui se prenait pour un killer SEO car il était premier sur une requête concurrentielle, il annonçait ça tout fièrement à tout le monde (prospects, clients, ou lors des entretiens d'embauche). Il exhibait du même coup son gros PR évidemment. Donc là on parle de preuves concrètes et il est facile de se laisser abuser.

Il m'a fait le coup mais évidemment j'ai vu tout de suite son content spinning et surtout ses centaines de milliers de backlinks avec la même ancre. Du coup, au lieu de le regarder avec des grands yeux admiratifs, je l'ai prévenu qu'il allait bientôt chuter dans les classements s'il ne prenait pas des mesures. Mais il l'a pris très mal, selon lui, je ne savais pas de quoi je parlais. Quand il a commencé à baisser en 3ème place, puis en 10ème, il a effectivement pris une mesure : il a créé de nouveaux backlinks avec la même ancre !

Évidemment, son site s'est effondré quelques semaines plus tard.

En bon gros bourrin, il avait sauté sur l'occasion lorsqu'il y a quelques années bourriner fonctionnait à merveille. Il en a bien profité puisqu'il a monté son affaire comme ça. Mais il n'avait jamais entretenu le peu de connaissances qu'il avait en la matière. Du coup, il utilisait des années après les mêmes recettes... et enfonçait chaque jour un peu plus son site.

Le plus malheureux donc est qu'en effet comme dans l'exemple montré ici il continuait la dernière fois que je l'ai vu - et continue sans doute - de vendre des prestations non seulement de très mauvaise qualité mais qui plante les sites de ses clients. En s'appuyant sur l'ignorance des gens. Mais il a bâti son business sur ce mode.

Donc oui, en SEO sans doute plus qu'ailleurs, si un client n'a pas un minimum de connaissances sur le fonctionnement des moteurs et les évolutions en cours et à venir, il lui est quasiment impossible de prendre la bonne décision quant à son prestataire. Du coup, que faire ? Recontacter le client abusé quelques temps plus tard ? Cela prend du temps et risque de nous donner une mauvaise image...

Vendre mieux, oui, il n'y a que ça.

Écrit par Raph qui ne veut pas de 2ème lien
Le 03/06/2013 à 17h30

@Hervé si par mieux se vendre tu sous entends mentir, dissimuler des infos... non merci je préfère manquer un contrat mais agir en toute transparence avec ce que je fais.

Mais clairement, certains savent très bien vendre du vent

Écrit par Hervé
Le 03/06/2013 à 17h35

Raph,

Non je pensais plutôt à améliorer le discours pas pour mentir, mais pour rassurer davantage le client et l'inciter à te choisir plutôt qu'un autre.

Si la personne a pensé que j'utilisais des techniques bordelines, c'est forcément que je l'ai sous-entendu.

Écrit par Yann du site http://www.job-53.fr/
Le 03/06/2013 à 20h08

J'ai un de vos concurrent qui le propose 1 000 liens pour 1 000 € ! Cela me parait pas mal non ? :-)

Bah oui, c'est toujours difficile de voir un bon prospect céder aux sirènes des offres low cost qui ne valent pas gd chose.

Ce que je dis à ces prospects lorsque cela m'arrive : "OK, on se rappelle dans 6 mois / 1 an lorsque votre site sera blacklisté et on pourra repartir sur un NDD tout neuf car le votre sera cramé."

Bon, en général, ils n'apprécient pas trop ce genre d'humour. ^^

Écrit par RaphSEO
Le 03/06/2013 à 20h22

Ou simplement qu'elle a trouvé le prétexte pour te justifier qu'elle irait au moins cher sans te le dire ^^

Ah tiens toi aussi !

En ce qui concerne Pablo, je peux t'assurer qu'il devait ne rien savoir. J'ai souvent reçu des demandes via le muscle, demandes que j'ai tranférées à des consultants qui étaient à mon avis les mieux pour les prospects potentiels et pour découvrir ensuite que le prospect en question avait soit déjà contacté le prestataire en question, soit une fois les présentations faites avaient contacté toute une brochette d'autres consultants.

Ils font leurs devoirs quelque part je les comprends, ils veulent avoir du choix, c'est ensuite leur probleme de faire le bon (de choix).

Écrit par Christian du site http://www.ociwen.com/
Le 04/06/2013 à 01h35

Je dois avouer que mettre des liens sur des domaines en parking, c'est quand même du très lourd ! Mais, les logiciels qui fonctionnent en aveugle savent très bien mettre les liens n'importe où, donc, c'est un emplacement comme un autre.

Le seul mérite de Penguin (s'il en a un), ce sera peut-être d'éliminer certaines brebis galeuses, justement (et leurs clients avec, parfois).

Pour le reste, c'est un classique, des clients signent, d'autres pas... c'est la vie. Ils ne savent pas toujours vers qui se tourner réellement.

Écrit par Anthony
Le 04/06/2013 à 09h47

Encore un client pressé par le temps ! Il n'a pas pris le temps de lire les petites lignes et est surement tombé sous le charme d'un discours commercial bien plus ficelé que le tient qui lui assure le client.

Dommage pour lui c'est sur ! Comme l'a fait remarquer Raph, je pense pas qu'il faut changer de discours, mais plutôt inviter les clients à bien lire les contrats.

Malheureusement ceci arrive trop souvent, étant plus dans le dev Web, j'ai souvent l'occasion de voir ce genre de situation ... c'est triste mais on se rassure en se disant qu'au moins, on ne fait pas parti des gens qui pratique "Mal" leur métier ... (même si il y a toujours meilleurs, on n'est pas les pires).

Les bas tarifs correspondent généralement (mais pas toujours) à du travail bâclé et sans soin.

Ce qui est bien c'est que le client risque de revenir rapidement vers toi avec un dossier tout pourrit certe mais que sur lequel tu pourras augmenter ton tarif ! :o

Écrit par Tyseo du site http://www.tyseo.net
Le 04/06/2013 à 11h31

De mon côté, j'ai régulièrement droit à : "c'est trop évident, trop long et pas assez sur et certains votre méthode". Et bien sur, l'attrait de la simplicité, d'un plus faible coût l'emporte souvent.

Hélas car la qualité est rarement là et le site se retrouve pénalisé à moyen/long terme.

Avec tout le flou autour du référencement, les prospects sont souvent déçu lorsqu'on leur propose un travail qui revient aux fondamentaux (le contenu, l'expérience utilisateur, les liens pour les internautes) et préfèrent des techniques ayant des noms compliqués et promettant monts et merveilles.

Impressionnant de voir qu'en 2013 il y en ait qui privilégie la quantité à la qualité.

En tout cas, c'est intéressant d'analyser l'évolution des sites de clients qui ne signent pas ! Merci pour le partage :-)

Écrit par Vorbis82
Le 04/06/2013 à 13h30

Ouep,

C'est la dure loi de la concurrence contre des agences avec des commerciaux aux dents longues.

Surtout que comme la plupart des prospects est quand même peu relativement innocente, elle se fait facilement piéger par des prestataires du même type que celui décrit par Laurent.

Quand on est dans ta situation (enfin l'idée que je m'en fais mais qui je pense ne doit pas être très loin de la réalité) à part la progressivité commerciale, je ne vois pas trop ce qu'il est possible de faire.

Ce que j'appelle progressivité commerciale, c'est ici dans le cas présent, tu divises ton travail et ton devis initial par 2 (ici 13500€) et tu dis au client : "on va y aller tout doux et si tout marche comme convenu, on en remettra une louche" tout en insistant sur la fait que de toute façon on ne garantir la première place, qu'on est pas Google, etc.

Enfin, perso, à ta place, je pense que c'est comme ça que je ferais.

Vorbis

C'est sûr que pas cool de se faire sucrer une presta par un troll. Mais le positif dans tout ca, c'est qu'avec ce qui se passe maintenant avec GG c'est que ces boulets du SEO vont disparaître progressivement. Moi je dis que c'est pas plus mal.

Écrit par Maicresse du site http://www.maicresse.fr/
Le 06/06/2013 à 13h49

Merci pour cet article, je ne suis experte dans aucun domaine du web mais je me suis prise au jeu de mon blog au fur et à mesure que son trafic a augmenté.

Aujourd'hui je me surprends à m'essayer au SEO seule, sans pour autant exclure de faire appel à une prestation.

Écrit par Nicolas
Le 26/06/2014 à 15h50

En plus vu le travail de netlinking constaté, je pense que le prix devait être plus qu'alléchant chez ton "concurrent".

Elle doit aujourd'hui comprendre ce qui justifiait une telle différence de prix ^^

Les commentaires de ce billet sont fermés

Haut de page