Quel navigateur Internet ?

Quel navigateur Internet ?

La bataille des navigateurs bat son plein avec l’émergence de Google Chrome.

La progression du géant de Mountain View est lente mais réelle et oblige ses concurrents à améliorer leurs produits.

Petit tour d’horizon des principaux navigateurs :

Firefox

A ce jour, il est le navigateur de référence. Respect des standards, nombreux skins et extensions sont disponibles. Pour tout développeur, c’est un bonheur de développer les sites sur ce navigateur.

Seulement, Firefox commence à vieillir et la concurrence progresse plus rapidement alors qu’il reste le concurrent le plus sérieux à Internet Explorer en parts de marché.

Internet Explorer

Internet Explorer 8 respecte davantage les recommandations du W3C mais traîne IE6 comme un boulet et les dernières déclarations des responsables de Microsoft indiquant qu’IE6 respecte les standards du web ne sont pas prêtes de lui permettre de remonter sa côte auprès des webmasters.

Lors de chaque création de site, l’adaptation du CSS à la version 6 est un vrai casse-tête et une perte de temps inestimable.

Safari

Que ce soit la version Mac ou Windows, Safari est un navigateur agréable à utiliser. Simple, rapide et respectueux des standards, il est un de mes navigateurs préférés.

Seuls ombres au tableau, la recherche sur google.com par défaut qu’il n’est pas possible de modifier (simplement) dans les Préférences/Options et le mode développement qui comporte quelques bugs.

Opéra

Superbe visuellement et relativement rapide, Opéra tarde à progresser. Pourtant il n’y a pas beaucoup de reproches à lui faire.

La gestion des options est simple et fournie.

Chrome

Navigateur jeune qui utilise le moteur de Safari, Chrome est né sur de bonnes bases. Simple et rapide, il correspond correctement à la philosophie Google de proposer des outils de grande qualité.

Le seul point qui me gêne concerne les statistiques d’utilisation et les rapports à envoyer à Google qu’il faut désactiver dans les options.

Voilà pour cette revue des navigateurs. J’attends vos commentaires...

Test SEO du 10/12/2013 : Le test va permettre de savoir si Google prend en charge la césure lors de l'indexation d'un mot-clé inventé pour l'occasion. Ce mot-clé sera donc coupé automatiquement grâce à une classe ajoutée dans la feuille de styles. Google, dis-moi si tu comprends bien la césure du mot gloubladiamen.

Catégorie Internet - Écrit par le 30/12/2009 - Article lu 809 fois - 0 commentaire

Les commentaires de ce billet sont fermés

Haut de page