La rédaction web : futilité ou utilité ?

La rédaction web : futilité ou utilité ?

De toutes les professions naissantes du web, la rédaction pour les acteurs d'Internet est une de celle qui connaît un essor spectaculaire depuis des mois.

Pourtant, la rédaction, qu'elle soit print ou web, reste à la portée de tous. Après tout, vous savez écrire, vous ne faites pas trop de fautes d'orthographe, pourquoi auriez-vous besoin qu'une tierce personne rédige vos contenus ?

Vous êtes dans l'optique « futilité ».

Un rédacteur web pour mes articles ? Jamais !

L'idée ne vous avait même pas traversé l'esprit à vrai dire. Plutôt doué en orthographe, champion en rédaction dès la sixième, maître des plans de dissertation depuis la seconde, vous avez votre destin littéraire en main.

Dans ces conditions, qu'est-ce qui pourrait vous faire changer d'avis ?

Le manque de temps

Votre problème n'est pas syntaxique, il est plutôt lié à votre montre. Vous avez les idées, les mots pour vous faire entendre de façon pertinente, mais maître Chronos a raison de vous à chaque fois.

Les journées ne sont pas assez longues, votre activité vous oblige à gérer de nombreux paramètres et écrire pour votre blog, votre site internet ou votre référencement, c'est devenu la dernière tâche à effectuer sur la « to-do List », loin derrière « rappeler M. Takasushi ».

Votre manque de connaissance des règles basiques de référencement

Si vous avouez volontiers votre capacité à synthétiser et à rédiger, vous avez plus de mal à reconnaître que les règles de Google vous laissent perplexes.

Et pourtant, elles sont là. Avec le Panda et le Pingouin lâchés, faites attention de ne pas vous retrouver en cage.

Usez de votre référencement avec parcimonie, placez vos mots clé sans passer par la case « sandbox », produisez votre contenu encore et encore, jusqu'à ce que vous n'en puissiez plus.

C'est à ce moment- là que le rédacteur web pourra vous être utile.

De l'autre côté de la balance, voyons maintenant le citoyen lambda, plutôt porté sur la géométrie, habitué aux calculs complexes et refusant énergiquement toutes sortes de discours littéraires. (Je caricature évidemment, que les Matheux ne se sentent nullement offensés)

Vous êtes dans l'optique « utilité » (voire « utilité ++ »)

Depuis petit, vous vouez un culte presque satanique aux chiffres et quand il s'agissait de rédiger une rédaction sur vos dernières vacances, vous produisiez un contenu d'un paragraphe maximum (écriture grossie, sauts de lignes optimisés pour donner plus d'ampleur) en souriant à pleines dents à votre institutrice, histoire d'atténuer votre manque d'imagination.

Vous avez besoin d'un professionnel de l'écriture. Vous ne le niez pas.

Un rédacteur pour vous aider

Le problème principal : les idées ! Vous les avez, mais n'arrivez pas à les formuler autrement qu'avec des termes simplistes. Vous voulez pourtant donner une image sérieuse de votre entreprise, et cela passe par une communication propre sur elle et efficace.

Le rédacteur est un professionnel, habitué à manier les mots et à leur donner une contenance. Il jongle avec vos contenus, comme le ferait un artiste de cirque. Il se doit de vous fournir un texte élégant, sobre ou raffiné, qui ravira le lecteur et donnera une image positive de votre marque.

Un rédacteur pour vous démarquer

Savez qu'il existe des sociétés de rédaction web originale ?

Vous pouvez aussi opter pour une écriture enjouée et originale : la rédaction permet des libertés fort agréables, à partir du moment où cela n'empiète pas chez le voisin, ou dérange par excès de zèle.

Si votre domaine s'y prête, pourquoi ne pas tenter de faire appel à un rédacteur adepte du dynamitage de contenu ?

Il n'est pas question d'en faire trop, mais d'insuffler de la vie à un contenu austère, de lui donner un petit goût piquant pour qu'il reste en bouche un moment et appelle même à une suite.

En optant pour ce type de rédaction accrocheuse, vous multipliez vos chances de marquer les esprits, et pouvez même entamer un processus de fidélisation via l'humour.

Le rédacteur : utile ou futile ? Le verdict...

La rédaction, ce n'est pas un point à négliger. Qu'elle soit print ou web, elle fait partie intégrante de votre stratégie de communication et doit être l'exact reflet de ce que vous voulez dégager.

Tout le monde sait rédiger. Mais en rédaction web, il existe des règles à respecter pour être (bien) lu, tenir son public en haleine et nourrir l'ami Google.

Si cette triple action vous paraît fastoche, vous pouvez produire vos contenus seuls.

Mais si l'ombre d'un doute apparaît quant à l'un des points évoqués ci-dessus, rapprochez-vous d'un professionnel de l'écriture. Une campagne truffée de fautes ou trop plate, cela nuirait à votre image.

Drôle de Plume
http://www.droledeplume.fr/

Catégorie Guests - Écrit par Alexandra le 09/06/2012 - Article lu 1 662 fois - 10 commentaires

10 réflexions sur ce billet

Là où le rédacteur peut également intervenir est la mise en place de la ligne éditoriale. Rédiger du contenu c'est bien mais le planifier, le structurer, le thématiser... , c'est encore mieux. Bien souvent, les idées fusent chez l'entrepreneur mais il ne parvient pas les organiser.

Je dirais également en complément de cet article que la meilleure des rédactions impose une forte collaboration entre le client et le rédacteur. On arrive encore à un problème de coût pour avoir de la qualité.

Écrit par Alexandra
Le 09/06/2012 à 11h21

Je suis assez d'accord, Christophe, merci de votre avis !

Après, pour le coût, ce n'est pas si inabordable ;) personnellement, mes tarifs ne rebutent pas, il faut savoir s'adapter au marché.

Il est vrai que parfois, les clients souhaitent faire eux-même les textes. Mais lorsqu'il s'agit de devoir créer 50 textes voir 200 textes pour une campagne de référencement et bien ça devient légèrement plus difficile :p

Écrit par Sitanim
Le 09/06/2012 à 14h06

Ce qui va faire toute la différence maintenant que Google Panda et Penguin ont fait le ménage, c'est justement la plume ! Car entre "pondre du texte au kilomètre" et "rédiger pour être lu", il y a un facteur différenciant énorme : l'interactivité et l'engagement !

En effet, un texte conçu à des fins de SEO seulement n'appellera pas l'internaute à réagir, alors que l'article pensé et rédigé avec des objectifs participatifs saura provoquer l'adhésion et/ou la réaction des lecteurs. Résultat : l'écrit va engager et fidéliser son lectorat. CQFD !

Écrit par Matthieu du site http://www.fetardises.fr/
Le 09/06/2012 à 14h56

En effet, ce qui va faire la différence pour le référencement pour n blog, c'est l'interactivité liée au contenu par la reprise dans les réseaux sociaux, par les commentaires, par la citation de l'article sur d'autres blogs de la même thématique.

En publiant du texte bidon acheté 3 € à un rédacteur off-shore, il y a peu de chances de se démarquer. Il faut être original et intéressant.

Quoi de plus logique d'ailleurs ???

Écrit par Alexandra
Le 09/06/2012 à 19h51

Absolument d'accord avec vous Mathieu !

D'ailleurs, je prône ce genre d'approche dans la rédaction web que je propose ;)

Du contenu original et pétillant renforcé de métaphores colorées, c'est la technique Drôle de Plume ;)

Merci Alexandra pour ton article et ta plume.

J'ai envie de dire globalement tu as raison mais la rédaction web a un problème majeur.

Nombreux sont les rédacteurs qui sont talentueux, qui ont de l'esprit, qui savent donner vie à un texte et peu importe son contenu. Mais le rédacteur web est bien souvent trop généraliste dans son approche ou totalement hors de prix.

Car oui savoir écrire et captiver est une chose qui n'est pas donné à tous, mais en plus se spécialiser dans un sujet spécifique au milieu d'un tas d'autres devient très complexe. Et typiquement les rédacteurs web qui abordent des sujets financiers, font bien souvent de la soupe indigeste car il est très complexe d'écrire un texte captivant, qui reste dans l'exactitude du cadre législatif et qui en plus apporte des informations ++ pour le lecteur.

Selon moi, le développement de la rédaction web est lancé, mais nous sommes encore loin du moment, où ce sera une solution efficace pour tous les sujets.

Écrit par Alexandra
Le 10/06/2012 à 11h43

C'est vrai... Moi-même, je suis frileuse quant à m'attaquer aux thèmes de la finance ou de la Bourse ;)

Après, pour ce qui est des tarifs, je trouve qu'il ne faut pas exagérer :) pour une PME, débourser 50 à 60 € pour avoir une page d'accueil efficace et optimisée, ce n'est pas inabordable non plus.

La preuve, j'en ai 3 à réaliser pour la semaine prochaine !

Je crois que si les gens ont compris qu'il vaut mieux investir un minimum dans une rédaction de qualité optimisée et fun à la fois, ils ne verront pas d'objection à dépenser une cinquantaine d'euros pour ça.

Tout est question de degré de pertinence à atteindre...

Écrit par Framboise
Le 12/06/2012 à 10h16

Votre texte pourrait convaincre le plus fervent partisan de la non-rédac, du DC ou du self-made! En tout cas, j'apprécie votre plaidoyer pour une rédac de ce type, à savoir de qualité et pensée comme tel.

L'aspect charte éditoriale, planification et long-terme abordé par Christophe est vraiment très intéressant !

Merci =)

Écrit par Alexandra
Le 13/06/2012 à 17h58

Merci Framboise de ce gentil commentaire !

Je prône une rédaction de qualité, mais originale en même temps.

Les commentaires de ce billet sont fermés

Haut de page