Google bafoue ses règles

Google bafoue ses règles

La nouvelle est tombée après minuit et a mis en ébullition les SEO sur les réseaux sociaux : Google a du se résoudre à appliquer la sentence prononcée par la CNIL, c'est à dire afficher sur la home de Google France un message de condamnation.

Google obligé de céder

Bien sur, vue de l'extérieur la réaction des SEO peut sembler puérile mais Google nous en fait voir de toutes les couleurs tout au long de l'année, on va quand même jouer les hypocrites et bouder notre plaisir. En plus, cette sanction concerne notre vie privée. Les affaires sur le sujet ne manquent pas en ce moment (coucou François, elle va bien Julie ?).

Google épinglé par la CNIL

Si l'amende infligée de 150 000 € semble dérisoire pour Google, le message risque quant à lui de causer davantage de tords. Je ne vais pas revenir sur le fond de l'affaire, tout est expliqué sur le site de la CNIL : http://www.cnil.fr/linstitution/missions/sanctionner/Google/.

Ce qui m'intéresse c'est de constater que Google enfreint ses propres guidelines, que cela lui soit imposé... ou pas.

Google fait du cloaking

Comme l'a fait remarqué Bertrand sur Twitter, la couleur du texte a été imposée par la CNIL. Avouez que c'est quand même risible de voir que le lien pointant vers la page de la CNIL soit de la même couleur que le texte. Google nous bassine depuis des années à ne pas tromper les visiteurs avec l'utilisation de techniques de cloaking.

Pour le coup, il aurait pu quand même afficher le lien dans son bleu historique. Personne ne lui en aurait voulu. ^^

Google fait de la vente de lien

Et il ne le fait pas à moitié, puisque que Google a "vendu" un lien 150 000 € pendant 48h. Même dans mes rêves les plus fous, je n'y arriverais jamais. :-)

Après tout, Google peut vendre un lien et cela ne me choque pas plus que ça. Sauf que le lien est dofollow. Immédiatement j'ai une pensée particulière pour les blogueuses qui se sont fait choper avec l'affaire Buzzea. Avouez que cela la fout mal de se faire détruire son PR pour 100 malheureux euros. :-)

Vous l'aurez compris, ce billet est à lire au second degré, j'avais juste envie qu'une trace reste sur Internet (sauf si GG explose mon blog) autrement que par des communiqués officiels que vous allez lire tout au long du week-end.

Je finis en remerciant ElCherubin qui a craqué avec cette vidéo postée sur Youtube. :-)

Catégorie Internet - Écrit par le 08/02/2014 - Article lu 1 073 fois - 4 commentaires

4 réflexions sur ce billet

Écrit par jessyseonoob du site http://www.love-moi.fr
Le 08/02/2014 à 02h49

J'imagine le webmaster de la CNIL : "tiens si on l'obligeait à mettre un bloc tout moche et tant qu'on y est si on se faisait un délire avec le sef url".

Alors pour les annonces il fait un joli badge jaune "annonce", et là il aurait pu mettre dans un badge rouge "pénalité".

Je pense que c'est pas la somme qui doit lui importer, mais ce sentiment de "pourquoi on m'a pénalisé". A ce moment là il est à la place des blogueuses qui ne savent pas ce qui leur arrive.

Écrit par Sylvain
Le 08/02/2014 à 14h22

C'est fou comme ce truc peut faire plaisir !

J'ai demandé son avis à Matt : https://twitter.com/axenetwit/status/432127914436726784

Pas encore eu de réponse.

Écrit par Agence de Référencement Supref
Le 08/02/2014 à 18h57

C'est tout de même un symbole fort de voir le géant google se faire pénalisé malgrés le montant ridicule de l'amende.

Écrit par Loiseau2nuit #SEO du site https://twitter.com/Seo2nuit
Le 14/02/2014 à 00h04

Elle est énorme cette vidéo j'avoue :D

Bon, pour la CNIL ca n'a pas été gratuit non plus, je pense que leur Admin Sys n'est pas encore retombé de sa tachicardie lorsqu'il a vu son serveur crouler sous la charge ^^

Finalement, heureusement que le lien n'ait pas été plus explicite :P

Les commentaires de ce billet sont fermés

Haut de page